DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Pacte de stabilité : la Grèce à l'abri des poursuites


Le bureau de Bruxelles

Pacte de stabilité : la Grèce à l'abri des poursuites

Le Commissaire aux Affaires économiques et budgétaires Joaquin Alumnia a affirmé qu’Athènes ne pouvait pas être directement sanctionné pour avoir caché à l’Union européenne l‘étendue réelle de son déficit public.

Au cours de son audition de confirmation, l’Espagnol a expliqué qu’il n’existait aucune base légale pour décider une telle punition. C’est une réévaluation des comptes par le gouvernement conservateur grec qui avait permis de découvrir que les statistiques fournies à l’Union depuis au moins 2000 étaient erronées, le déficit public dépassant allègrement le plafond des 3% fixé par le Pacte de stabilité. Cette année il devrait même atteindre 5,4%.
Plus d'infos:

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.