DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Union européenne s'attaque à la loi Volkswagen.

Vous lisez:

L'Union européenne s'attaque à la loi Volkswagen.

Taille du texte Aa Aa

Bruxelles va assigner Berlin en justice au sujet de la loi Volkswagen, loi qui met le constructeur automobile à l’abri d’une éventuelle Offre Publique d’Achat hostile. Selon le commissaire au marché intérieur sortant, Frits Bolkenstein, la loi Volkswagen est un exemple flagrant de golden share suivant le jargon économique. Cette législation datant de 1960 interdit à tout actionnaire du constructeur de détenir plus de 20% des droits de votes, même s’il possède une part supérieure du capital. Une autre disposition oblige l’approbation des décisions importantes pour l’entreprise par au moins 80% des actionnaires.

Ainsi la Commission craint que ces mesures ne confèrent une minorité de blocage spéciale au plus gros actionnaire de Volkswagen, à savoir l‘état régional de Basse-Saxe. De fait les investisseurs d’autres Etats Membres sont découragés ce qui constitue aux yeux de la Commission une entrave à la liberté des capitaux dans l’Union. Un coup dur supplémentaire pour Volkswagen qui prévoit déjà de supprimer 30.000 emplois en Allemagne. Berlin a toujours refusé de coopérer sur ce dossier.