DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

General Motors dégraisse ses effectifs en Europe

Vous lisez:

General Motors dégraisse ses effectifs en Europe

Taille du texte Aa Aa

General Motors, le premier constructeur automobile mondial a déclaré qu’il comptait supprimer jusqu‘à 12.000 emplois en Europe au cours des deux prochaines années, afin de réduire de 500 millions d’euros les coûts annuels de sa filiale européenne qui comprend les marques Vauxhall, Opel, et Saab. La plupart des emplois concernés sont situés en Allemagne et 90% des suppressions auront lieu en 2005, affirme le communiqué publié. “Nous sommes venus avec des propositions substantielles, affirme le secrétaire général du comité central d’entreprise de Opel en Allemagne et nous sommes toujours en négociations. Mais ce type de problème devrait être résolu avec des méthodes européennes, assorti d’un dialogue social et pas avec cette stratégie de confrontation style bulldozer. Nous continuons à mous concentrer sur les négociations en cours et nous sommes disposés à faire des concessions importantes”.General Motors affirme ne pas avoir le choix de la stratégie compte tenu des pertes enregistrées par sa filiale européenne depuis 1999. Dans le giron du groupe américain, se trouvent non seulement les marques Vauxhall, Opel et Saab à 100% mais le N°1 mondial possède aussi des participations significatives dans le coréen Daewoo surtout mais aussi dans le capital de Fiat Auto, et les japonais Subaru et Suzuki.La perte de General Motors Europe s’est creusée au troisième trimestre : 185 millions d’euros sur un an contre 45 millions au second trimestre. Le groupe ne doit qu’aux résultats de sa branche financement d’afficher un bénéfice global équivalent à de 345 millions d’euros.Les 12.000 suppressions d’emplois annoncées en Europe représente 1/5 des effectifs globaux du groupe sur le vieux continent. General Motors estime que le coût du travail y est trop élevé.