DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La mobilisation des salariés Opel de Bochum ne faiblit pas

Vous lisez:

La mobilisation des salariés Opel de Bochum ne faiblit pas

Taille du texte Aa Aa

C’est désormais jours et nuits que les employés entendent manifester leur colère devant les barrières de l’usine. Le mouvement de grogne pourrait même s‘étendre dès demain à l’autre usine allemande d’Opel alors que des négociations doivent s’ouvrir entre le Comité d’entreprise et la direction du groupe. Jeudi, la maison-mère Général Motors a annoncé des suppressions d’emplois massives au sein de la marque. Déficitaire depuis 1999, la filiale européenne du numéro un mondial affiche une perte de 190 millions d’euros au troisième trimestre 2004. 10 000 des 12 000 suppressions annoncées concernent l’Allemagne, l’usine de Bochum perdrait la moitié de ses effectifs. La direction de General Motors a même menacé les salariés d’une fermeture pure et simple du site. C’est dans cette usine que sont fabriquées les pièces détachées des différents modèles de la marque. Son blocage pourrait rapidement menacer la production des autres usines du groupe.