DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le désarmement entravé en Irak : un obus de mortier tombe près d'un stade à Sadr City, au moins 2 morts

Vous lisez:

Le désarmement entravé en Irak : un obus de mortier tombe près d'un stade à Sadr City, au moins 2 morts

Taille du texte Aa Aa

Ce stade dans le quartier chiite de Bagdad, c’est là où des centaines de personnes se pressent depuis lundi pour remettre leurs armes, en échange d’argent et de la libération des miliciens radicaux emprisonnés. Cet accord a été passé le week-end dernier entre les Américains, le gouvernement provisoire irakien et Moqtada Sadr. Au dernier jour de la dépose des armes, le résultat de l’opération est mitigé.

Aujourd’hui, c’est surtout Falloujah, la ville rebelle, qui occupe la coalition. Depuis jeudi, elle encercle le repère présumé de Zarqawi, l’activiste jordanien. Un encerclement qui s’intensifie ces dernières heures. D’autre part, pour la première fois, les Italiens évoquent leur possible retrait d’Irak. Basés à Nassyriah au sud, les 3000 soldats et carabiniers pourraient commencer à quitter l’Irak l’an prochain. C’est le ministre de la Défense italien qui avance un calendrier, emboîtant le pas à la Pologne qui a annoncé vendredi qu’elle réduirait ses effectifs à partir de janvier 2005. Certes le calendrier italien reste assez vague, mais présage d’un désengagement en douceur de cette poudrière qu’est l’Irak.