DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'immigration continue de diviser le G5

Vous lisez:

L'immigration continue de diviser le G5

Taille du texte Aa Aa

Réunis à Florence, les ministres de l’Intérieur de l’Allemagne, la France, la Grande Bretagne, l’Italie et l’Espagne n’ont pu que constater leur désaccord sur la création de “centres de transit” en dehors des territoires de l’Union – notamment au Maghreb – où les demandes d’asile seraient filtrées.

Une idée proposée par l’Italie et l’Allemagne, mais qui se heurte au “non” catégorique de Paris et Madrid. “Nous ne voulons pas accepter des camps ou des centres de quelque nature que ce soit” a insisté le ministre français de l’Intérieur Dominique de Villepin. Les cinq ne sont pas parvenus non-plus à s’entendre sur la désignation du nouveau directeur d’Europol. Français et Allemands souhaitent chacun faire prévaloir leur candidat. Finalement un seul dossier a pu réunir un consensus. Celui des empreintes digitales numériques pour les passeports européens. Ceux-ci pourraient être introduits dès 2006. Les ministres européens de la Justice et de l’Intérieur aborderont le sujet le 26 octobre prochain.