DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Affaire Buttiglione : Le Parlement européen et la Commission vers un compromis

Vous lisez:

Affaire Buttiglione : Le Parlement européen et la Commission vers un compromis

Taille du texte Aa Aa

Désigné commissaire à la Justice et aux Affaires intérieures, l’Italien a été récusé pour ses propos controversés sur l’homosexualité et le rôle des femmes.

Pour éviter que les eurodéputés rejettent la Commission toute entière le 27 octobre prochain, José Manuel Barroso consulte depuis lundi les chefs des principaux groupes politiques du Parlement. Des rencontres qui ont eu pour premier effet de calmer les esprits, à l’image du président du groupe socialiste Martin Schulz : “J’ai l’impression que Monsieur Barroso réfléchit à des mesures pour aborder le problème de façon constructive.” De bonnes intentions pour l’heure confidentielles, comme l’a répété la porte parole de José Manuel Barroso : “Je n’ai pas d’autres commentaires à faire, j’ai déjà dit ce que Monsieur Barroso avait à dire sur la réunion : il ne fera pas de commentaires individuels ou sur d‘éventuels solutions ou changements.” Les consultations devraient se poursuivre au-delà de la réunion des chefs de groupes parlementaires, ce jeudi. Le futur président de la Commission doit trouver une solution acceptable pour tous. A défaut de remplacer Rocco Buttiglione, option radicale défendue par les Verts, Barroso pourrait réduire les prérogatives de son commissaire ou simplement prendre des engagements solennels devant les eurodéputés.