DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

France : la consommation a des ratés

Vous lisez:

France : la consommation a des ratés

Taille du texte Aa Aa

Le moteur de la consommation des ménages, jusqu’ici principal soutien de la croissance économique française semble se gripper après le recul inattendu de 0,6% des dépenses en produits manufacturés au mois de septembre, alors que les économistes attendaient en moyenne une hausse de 0,8% après une augmentation de 0,5% en aout. Sur les douze derniers mois, la consommation des ménages en produits manufacturés a augmenté de 1,8%. Les dépenses de consommations des ménages français sur plusieurs mois présentent un graphique en dents de scie, chaque hausse mensuelle étant suivie d’une baisse de même amplitude.Les économistes estiment que ces chiffres ne sont pas bons et les expliquent notamment par la stagnation du pouvoir d’achat des ménages. Cette stagnation peut s’expliquer par le renchérissement du prix des carburants et la pression qu’il exerce sur le budget des ménages.L’explication que donnent plusieurs économistes est que cette baisse est dûe à la faiblesse du marché de l’emploi. “Si l’emploi ne repart pas disent-ils, il y a un risque que la consommation reste faible”.L’INSEE qui prèvoit toujours une évolution positive de la consommation globale en France sur l’ensemble de l’année rappelle que les produits manufacturés ne font qu’un quart de la consommation, le reste se répartissant en consommation de services – la moitié – d’alimentation et d‘énergie.