DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Inscriptions universitaires trop chères : la rage des étudiants portugais

Vous lisez:

Inscriptions universitaires trop chères : la rage des étudiants portugais

Taille du texte Aa Aa

A l’université de Coïmbra, la plus vieille du Portugal, des affrontements d’une rare violence ont éclaté entre les étudiants et la police. Cette dernière a utilisé les gaz lacrymogènes pour empêcher les jeunes de pénétrer dans le bâtiment. Cette colère, c’est le prix des inscriptions qui l’a déclenchée. Des montants laissés à la discrétion de chaque université, et non plus du gouvernement, comme avant. Résultat, les prix des inscriptions sont parfois vertigineux. Ici à Coïmbra il faut verser plus de 850 euros, alors que le salaire minimum est de 463 euros au Portugal.

Miguel Duarte, président de l’association des étudiants, affirme qu’“il n’y a jamais eu autant de violence depuis que le Portugal est démocratique”. La réponse du ministre de l’Intérieur :“Vous me parlez d’affrontements. Je sais qu’il y a eu une bousculade, vous me parlez de gaz lacrymogènes, je ne suis pas au courant”. Au moins trois étudiants ont été blessés, et un autre interpellé, alors que les violences continuent.