DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Japon : No 23, un typhon qui porte malheur

Vous lisez:

Japon : No 23, un typhon qui porte malheur

Taille du texte Aa Aa

Les Japonais resteront marqués par le passage du typhon numéro 23, le numéro d’apparition dans l’année. Il a laissé derrière lui une cinquantaine de morts et une trentaine de personnes sont toujours portées disparues. Il a créé les pires scénarios d’angoisse comme sur une route soudainement engloutie à Maizuru, près de Kyoto. 37 passagers d’un autocar de tourisme ont dû passer toute la nuit entre mercredi et jeudi sur le toit avant d‘être secourus.

Ce typhon, appelé “lézard”, est le plus meurtrier au Japon depuis treize ans. Sa force tient principalement à sa taille : le rayon de la zone des vents les plus forts s’est étendu sur 800 km. Une centaine de jeunes marins ont sans doute connu la plus rude épreuve de leur carrière à cause de ce typhon. Embarqués à bord d’un vieux gréement ancré près de Toyama, à 255 km à l’ouest de Tokyo, ils ont dû également prendre leur “mal en patience”. Les secours n’ont pu intervenir qu’après le passage du typhon. Tous les élèves et l‘équipage ont été sauvés. Et décidément, tous les moyens de transport ont été touchés. Un train a déraillé à cause des rafales de vent près de Nagano. Quatre passagers ont été blessés. Les victimes du typhon ont surtout péri dans les glissements de terrain ou ont été emportées par des vagues démesurées sur les côtes de l’archipel japonais.