DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Commission Barroso menacée de défiance le 27 octobre

Vous lisez:

La Commission Barroso menacée de défiance le 27 octobre

Taille du texte Aa Aa

José Manuel Barroso affiche son optimisme, malgré la crise qui menace de le faire chuter. Le président de la future Commission était au Parlement de Bruxelles jeudi matin pour une réunion avec les différents chefs de groupes politiques. L’objectif était de rallier les plus hostiles à la nomination de Rocco Buttiglione au poste de commissaire à la Justice. Barroso a proposé pour cela un allègement de son portefeuille, en vain.

“J’ai entendu le message du Parlement et c’est pourquoi j’ai décidé de mettre l’accent sur ces problèmes dans mon équipe, en me chargant moi-même des actions qui seront entreprises dans ce domaine” a-t-il déclaré. En clair, Barroso reprendrait les attributions du commissaire italien relatives aux libertés et à la lutte contre les discriminations, mais il n’a pas l’intention de remanier son équipe. La gauche menace donc de ne pas voter sa confiance à la nouvelle commission mercredi prochain. Barroso dit, lui, ne pas pouvoir aller plus loin. D’autant que Buttiglione a, dans une lettre, exprimé ses regrets pour avoir parlé de “péché” à propos des homosexuels. Des paroles qui sont à l’origine de la crise actuelle.