DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Baltasar Garzon poursuit sa traque contre les terroristes.

Vous lisez:

Baltasar Garzon poursuit sa traque contre les terroristes.

Taille du texte Aa Aa

Le juge espagnol Baltasar Garzòn a entendu vendredi à Madrid une dizaine de détenus de droit commun. Ces hommes sont soupçonnés d’avoir eu des liens avec un réseau islamiste très violent, demantelé mardi dernier dans la péninsule. Le chef présumé de ce groupe est l’algérien Mohammad Achraf, un extrêmiste actuellement incarcéré à Zurich et qui planifiait un attentat contre l’audience nationale, la plus haute instance pénale espagnole. La correspondance en prison de Mohammad Achraf s’est révélée plutôt inquiétante. Les enquêteurs ont découvert que cet islamiste avait échangé des lettres avec les auteurs de l’attentat du World Trade Center en 1993. Pour Baltasar Garzon, Achraf est donc un très gros poisson, tellement gros que la Suisse a déjà accepté le principe de son extradition.Enfin, toujours sur ce dossier du terrorisme, la justice espagnole a annoncé vendredi une étape décisive. Le 15 novembre prochain débutera à Madrid le premier procès d’un suspect impliqué dans les attentats du 11 mars.