DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La justice britannique hésite sur l'acharnement thérapeutique.

Vous lisez:

La justice britannique hésite sur l'acharnement thérapeutique.

Taille du texte Aa Aa

Ruth Winston-Jones, une jeune mère britannique, a obtenu vendredi matin de la haute cour de Londres une décision qui met en lumière les hésitations des magistrats sur la question de l’acharnement thérapeutique…Luke, son bébe de neuf mois est atteint d’une maladie génétique incurable, les médecins ne voulaient plus le maintenir en vie artificiellement… La justice a rendu son verdict : il satifait la mère et son avocat, mais ce n’est en réalité qu’une demi-victoire. Concrètement, les médecins devront pratiquer un massage cardiaque si le coeur du bébé s’arrête, mais en revanche, et c’est toute la contradiction de ce jugement, ils pourront ne pas utiliser d’appareil respiratoire…Cette affaire compliquée n’est pas une première en Grande-Bretagne. Au début du mois, le cas d’une petite Charlotte, une grande prématurée âgée de 11 mois, avait obtenu une décision similaire. Les juges n’arrivent donc pas à trancher sur ce dossier très délicat. En attendant, les deux bébés continuent leur vie à l’hôpital.