DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Réunion de crise du futur exécutif européen

Vous lisez:

Réunion de crise du futur exécutif européen

Taille du texte Aa Aa

La Commission Barroso s’est entretenue à huis clos, ce vendredi près de Bruxelles, pour évaluer les conséquences d’un vote négatif au parlement le 27 octobre prochain. En refusant de se séparer de l’Italien Rocco Buttiglione, José Manuel Barroso a engagé un bras de fer avec les eurodéputés. S’il croit pouvoir obtenir la majorité, une victoire du “non” est mathématiquement envisageable. La porte-parole de la Commission Barroso :

“Un vote négatif signifierait que le nouveau collège ne peut pas entrer en fonction. Je pense que ce point est on ne peut plus clair. Alors la Commission actuelle devrait rester en poste jusqu‘à ce qu’une solution soit trouvée. Il existe toute une variété d’options mais je crois que ce sont surtout des solutions politiques qu’il faudrait trouver en cas de ‘non’”. Un tel résultat serait une première dans l’histoire de l’Union. Aussi, le Parlement européen étudie actuellement la procédure qui à été prévue pour ce cas de figure. En parallèle, le président sortant de la Commission Romano Prodi, en visite en Bulgarie, a fait savoir par l’intermédiaire de son porte-parole, que lui et son équipe étaient prêts à assurer l’intérim si nécessaire.