DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Volkswagen . les tractations de la dernière chance

Vous lisez:

Volkswagen . les tractations de la dernière chance

Taille du texte Aa Aa

La direction de Volkswagen et les représentants du syndicat IG Metall se retrouvaient jeudi pour le dernier round des négociations salariales entamées au mois de septembre. Si les deux parties ne trouvent pas d’accord, le premier constructeur automobile européen pourrait connaître la première grande grève de son histoire. La direction veut réduire de 30% la masse salariale d’ici 2011. “La direction a quitté la dernière séance en rejetant de façon agressive la suggestion de IG Metall affirme le porte-parole du syndicat. Cette attitude nous a époustouflés, donc aujourd’hui nous nous attendons à ce que Volkswagen fasse un pas vers nous pour jouer le rôle constructif qu’on attend d’eux dans ces négociations”.Volkswagen a annoncé jeudi un chiffre d’affaires de plus de 67 milliards d’euros pour les 9 premiers mois de l’année, mais surtout une chute de son bnénéfice net de plus de 65% sur un an au troisième trimestre 2004.

La proposition d’une augmentation salariale annuelle de 2,2% par IG Metall a été rejetée sans sourciller mercredi par la direction du constructeur automobile allemand. Les économies que veut faire le groupe sur la masse salariale représentent un effort de 2 milliards d’euros. Ce qui passe d’après la direction par un gel des salaires pendant deux ans. La créativité sociale de Volkswagen lui a jusqu’ici permis de surmonter les mauvaises passes économiques, mais cette fois-ci le constructeur allemand est en panne de modèle.