DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Constitution : journée historique pour 450 millions de citoyens européens

Vous lisez:

Constitution : journée historique pour 450 millions de citoyens européens

Taille du texte Aa Aa

Cérémonie historique aujourd’hui à Rome pour la signature du traité constitutionnel européen, l’un des documents les plus importants de l’histoire de l’Union européenne.

L’Europe se dote pour la première fois d’une constitution, un texte paraphé ce matin par les chefs d‘état et de gouvernement des 25 membres de l’Union Européenne. Les trois prochains candidats à l’entrée dans l’UE, la Turquie, la Roumanie et la Bulgarie ont également participé à la cérémonie mais sans signer l’acte final de la conférence intergouvernementale. La Croatie, pays candidat à l’adhésion depuis juin, était présente en tant qu’observateur. C’est dans la salle des Horaces et des Curiaces, au Capitole de Rome, que s’est déroulée la cérémonie de signature, la salle même où le 25 mars 1957, lesfondateurs historiques de l’Europe avaient signé les traités de Rome. Avant cette cérémonie, des discours ont été prononcés notamment par l’actuel et le futur président de la commission européenne Romani Prodi et Jose Manuel Durao Barroso. Des discours qui ont appelé les Européens à ratifier cette constitution. En effet, le texte ne pourra entrer en vigueur que si tous les Etats membres le ratifient par voie parlementaire ou référendaire. C’est sous la présidence iralandaise de Bertie Ahern qu’avait été adoptée la constitution en juin dernier à Bruxelles. Cette cérémonie aurait donc du se dérouler en Irlande mais le symbole européen était plus fort à Rome. L’Union européenne s’est donnée deux ans pour parvenir à la ratification du traité, si celle-là n‘était pas possible le conseil européen se saisirait de la question. Cette éventualité est très plausible, certains pays membres, comme la Grande-Bretagne par exemple étant réputés eurosceptiques. Mais l’atmosphère était ce matin à l’enthousiasme à Rome. Chaque Etat signataire étant conscient de vivre une étape historique de la construction européenne. A la fin de la cérémonie, l’hymne européen, l’Ode à la Joie de Beethoven, a retenti à nouveau.