DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Vers une centralisation du pouvoir en Russie

Vous lisez:

Vers une centralisation du pouvoir en Russie

Taille du texte Aa Aa

La Douma, la chambre basse du parlement russe, examine depuis ce matin, la réforme de la centralisation du pouvoir en Russie. Annoncé au lendemain de la prise d’otages de Beslan par Vladimir Poutine, ce projet est très critiqué par l’opposition qui y voit un tour de vis autoritaire.

Le président russe veut renforcer l’Etat et améliorer son efficacité dans la guerre contre le terrorisme. Le premier volet de la réforme discutée aujourd’hui supprime l‘élection au suffrage direct des gouverneurs de région. Ces derniers seront à l’avenir désignés par le Kremlin et leur nomination entérinée par un vote de l’assemblée locale. Si celle-ci refuse les candidats par deux fois, elle peut alors être dissoute par le président de la Fédération de Russie. Le second volet qui sera examiné dans un mois prévoit lui que tous les députés fédéraux soient élus à la proportionnelle, sur des listes de partis. Cette centralisation du pouvoir est dénoncée par l’opposition qui manifeste contre ce projet mais qui n’arrive pas à mobiliser aussi bien à Moscou que dans le reste de la Russie. Les manifestants demandent aux députés de bien réfléchir avant de voter. Washington et la Commission européenne ont également fait part de leur inquiétude.