DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Ukraine divisée par son scrutin

Vous lisez:

L'Ukraine divisée par son scrutin

Taille du texte Aa Aa

L’immeuble qui abrite la commission électorale, qui a organisé le scrutin présidentiel de ce dimanche, semble en état de siège. Le bâtiment est encerclé, de très importantes mesures de sécurité ont été prises. Le pays tout entier est en ébullition, tiraillé par les résultats de l‘élection. Officiellement, deux hommes sont au coude à coude à l’issue du premier tour, avec un très léger avantage au candidat du pouvoir. Officiellement seulement, car les observateurs de l’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe ont une toute autre approche : “Nous avons conclu que le scrutin présidentiel en Ukraine n’a pas répondu aux normes de l’OSCE, du Conseil de l’Europe, et aux nombreuses autres normes pour des élections démocratiques”.

D’un côté, Viktor Ianoukovitch, actuel Premier ministre et successeur désigné du président sortant, Leonid Koutchma. Plutôt tourné vers la Russie, Ianoukovitch est en tête du scrutin, avec 40,12 % des suffrages, contre 39,18 à son adversaire, Viktor Iouchtchenko, candidat de l’opposition. Résolument tourné vers l’ouest, il conteste les résultats et clame sa victoire. Il est suivi par des dizaines de milliers de sympathisants, qui se sont pour la plupart rassemblés dans la moitié ouest du pays, à Kiev principalement, au son de “vérité, vérité !”…