DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Négociations cruciales lundi chez Volkswagen

Vous lisez:

Négociations cruciales lundi chez Volkswagen

Taille du texte Aa Aa

Plus de 12.000 ouvriers observaient lundi des arrêts de travail limités dans les usines allemandes de Volkswagen, à Brunswick notamment, pour exprimer leur colère contre les réductions de coûts envisagées par le géant européen de l’automobile. D’après le syndicat IG Metall, le mouvement a été déclenché par l’usine de Brunswick, imitée par celle de Kassel où 6.000 ouvriers ont organisé des débrayages, puis à Emden puis Salzgitter et enfin Wolfsburg où est situé le siège du groupe.“La direction se rend compte que le syndicat IG Metall a une double stratégie : faire monter la pression et négocier en même temps, a affirmé Hartmut Meine, le responsable IG Metall dans les négociations actuelles. Nous voulons faire bouger la direction pour que les choses bougent chez Volkswagen a-t-il ajouté et nous sommes plutôt optimistes sur les chances de rapprocher nos points de vue pour obtenir un résultat dans ces négociations”. Le représentant de la direction et celui du syndicat se sont serrés la main comme quoi rien n’est perdu, avant d’entamer ce nouveau round de discussions. La volonté de la direction de Volkswagen est de geler les salaires de la majorités de ses employés en Allemagne pendant 2 ans alors que le syndicat IG Metall demande 2,2% d’augmentation salariale pour 2005 et 2,7% pour 2006.Comme quoi rien n’est fait et les discussions d’aujourd’hui pourraient très bien déboucher sur un mouvement de grève pour de bon cette fois-ci.