DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Premier test concluant pour Jose Manuel Barroso

Vous lisez:

Premier test concluant pour Jose Manuel Barroso

Taille du texte Aa Aa

Le nouveau président de la Commission a pris la température auprès des chefs de groupes du Parlement européen. Et les principales forces politiques l’ont gratifié d’un accueil positif. Le vote sur la nouvelle équipe Barroso a été fixé au 18 novembre. Le oui du Parti Populaire Européen lui est acquis, et les libéraux, les socialistes et les verts font mine de retirer leur véto. Prochain test déterminant, les auditions des nouveaux commissaires les 15 et 16 novembre. Le letton Andris Piebalgs, le Hongrois Laszlo Kovacs et l’Italien Franco Frattini devront répondre aux questions des eurodéputés. Frattini, nommé à la Justice, entend aborder l‘épreuve avec sérénité:

“Je vais lire avec grande attention quelles ont été les déclarations de mon prédécesseur Rocco Buttiglione et surtout quelles ont été les questions que lui ont posé les membres du Parlement. Avec le Parlement italien, et ce sera la même chose avec le Parlement européen, j’ai toujours eu une relation de respect absolu. J’irai au Parlement européen pour dire ce que je pense mais aussi pour écouter.” Pour répondre à la fronde des eurodéputés, Jose Manuel Barroso aura éliminé deux candidats controversés et opéré un changement de portefeuille. Exit Rocco Buttiglione et Ingrida Udre. Quant à Laszlo Kovacs, il troque l’Energie contre la fiscalité. Mais l’ancienne femme d’affaires Neelie Kroes reste en charge de la Concurrence. Les socialistes et les verts devraient s’en accomoder. Mais ils ont promis de la garder à l’oeil.