DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Arafat entre la vie et la mort

Vous lisez:

Arafat entre la vie et la mort

Taille du texte Aa Aa

Des bougies mais peu ou pas d’espoir. Devant l’hôpital militaire Percy de Clamart, dans l’ouest parisien, peu, très peu, espèrent encore.Des palestiniens qui sont donc là, et pour certains depuis deux jours déjà, pour veiller le Rais au crépuscule de sa vie.

“L‘état de santé de Yasser Arafat ne s’est pas aggravé. Il est considéré comme stable par rapport au dernier bulletin”. Voilà l’ultime communiqué diffusé hier soir à la demande de la famille d’un homme en état de mort cérébrale. Terme médical que consteste toujours l’entourage du chef de l’autorité palestinienne. A Ramallah, les palestiniens arborent une union de circonstance. Les représentants de 13 mouvements, y compris les franges radicales du Hamas et du Jihad islamique, ont pris part à une réunion extraordinaire hier à Gaza. Et l’unité y fut le maître mot afin de prévenir une situation de chaos en cas de décès confirmé. Des mouvements palestiniens que la premier ministre Ahmad Qorei devrait d’ailleurs rencontrer dans la journée. Arafat n’avait désigné aucun dauphin. Et il a toujours renâclé à céder une partie de ses pouvoirs. Ahmad Qorei en a toutefois hérité de certains, la sécurité et les finances notamment. En cas d’issue fatale, la vacance du pouvoir devrait légalement être comblée par le président du Conseil législatif palestinien jusqu‘à la tenue d‘élections dans un délai de 60 jours.