DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Etat d'urgence décrété en Irak

Vous lisez:

Etat d'urgence décrété en Irak

Taille du texte Aa Aa

Le gouvernement irakien avoue qu’il a épuisé tous les moyens pour rétablir le calme dans le pays. L‘état d’urgence est donc décrété à partir de dimanche sur tout le territoire, excepté le Kurdistan. Une mesure prise pour les deux mois à venir. Dans la spirale de la violence a été emporté un nouveau soldat américain, tué dimanche matin dans une attaque qui visait un convoi sur la route de l’aéroport de Bagdad. Le gouvernement provisoire irakien est aussi au coeur de la cible. Une voiture piégée a explosé devant le domicile du ministre des Finances dans le centre de la capitale mais il était absent. Et autre cible de choix pour la guérilla, la police irakienne. Dans un commissariat à Haditha, dans la province d’al-Anbar à l’ouest de Bagdad, 21 policiers ont été désarmés, rassemblés dans une pièce et tous exécutés de sang froid.

Dans le “triangle sunnite”, Falloujah continue d‘être pilonnée, chaque jour un peu plus. La nuit de samedi à dimanche a encore été très éprouvante pour les habitants du bastion sunnite : les raids aériens ont alterné sans cesse avec les tirs d’artillerie de l’armée américaine. Au moins la moitié de la population a maintenant déserté la ville. Les Américains et le gouvernement irakien ont pour objectif d‘écraser la rébellion avant les élections prévues en janvier prochain.