DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Yasser Arafat, le retour au pays

Vous lisez:

Yasser Arafat, le retour au pays

Taille du texte Aa Aa

Une cérémonie très sobre a accompagné le départ de France du leader palestinien. La dépouille du raïs a été transportée depuis l’hôpital Percy de Clamart à la base militaire voisine de Villacoublay, dans la région parisienne, où l’attendait Souha, sa veuve, le Premier ministre français, et les ministres français et palestinien des Affaires étrangères.

Au son de la marche funèbre de Chopin, 8 gardes républicains ont transporté sur leurs épaules le cercueil de Yasser Arafat, recouvert du drapeau palestinien. Aucun discours prononcé, des larmes versées par Souha quand a résonné l’hymne palestinien, suivi de la Marseillaise, puis le cercueil du président de l’Autorité palestinienne a été hissé dans l’avion, un airbus A319 de l’armée de l’air française, pour rejoindre le Caire, en Egypte, où sont organisées demain vendredi les funérailles officielles. La porte de l’avion s’est refermée sur la dépouille du vieux raïs, les personnalités sont montées elles aussi dans l’avion. Yasser Arafat s’est éteint cette nuit à 3h30, dans cet hôpital Percy de Clamart où il était arrivé le 29 octobre, très fatigué. Yasser Arafat avait accepté de partir se faire soigner à l‘étranger à condition de pouvoir rentrer chez lui à Ramallah. Aujourd’hui l’homme est mort, mais pour les Palestiniens c’est un symbole éternel qui rentre à la maison.