DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Abkhazie à l'origine de nouvelles tensions russo-géorgiennes

Vous lisez:

L'Abkhazie à l'origine de nouvelles tensions russo-géorgiennes

Taille du texte Aa Aa

Nouvelle passe d’arme diplomatique, ce samedi, entre la Russie et la Géorgie. A l’origine du regain de tension, des violences dans la province séparatiste d’Abkhazie.

Vendredi à Soukhoumi, la capitale régionale, des partisans du leader d’opposition ont investi le bâtiment présidentiel où l’administration en place est soutenue par le Kremlin. Bilan : un mort et deux blessés. Dans la foulée la Russie a menacé d’employer la force pour défendre ses intérêts. Une déclaration à laquelle à tout de suite répliqué Tbilissi, par la voix de sa ministre des Affaires Etrangères, Salomé Zourabishvili : “Le ministère géorgien des Affaires Etrangères appelle l’ensemble des amis de la Géorgie et la communauté internationale à réagir de manière appropriée à de telles déclarations russes, à réitérer leur soutien à la souveraineté totale et à l’intégrité territoriale de la Géorgie et de mettre en garde la Russie afin qu’elle ne s’ingère pas dans les affaires intérieures géorgiennes”. Dans cette région déjà instable avec une importante diversité ethnique, l’Abkhazie est au coeur d’une querelle russo-géorgienne. Cette province de Géorgie est de facto autonome depuis plus de 10 ans.Mais depuis son arrivée au pouvoir, le président géorgien tente de restaurer son autorité sur les séparatistes.Il y a un mois les Abkhazes ont organisé un scrutin présidentiel, lors duquel l’homme d’affaires Sergueï Bagapch est sorti vainqueur. Mais son rival, soutenu par Moscou vient d’obtenir l’annulation du scrutin. D’où le coup de sang des partisans de Bagapsh qui a la ferme intention de prendre son poste malgré tout.