DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La succession d'Arafat inquiète les Israéliens

Vous lisez:

La succession d'Arafat inquiète les Israéliens

Taille du texte Aa Aa

Les Palestiniens continuent de venir prier sur la tombe de Yasser Arafat, l’ancien chef de l’Autorité palestinienne. Mais dans l’appareil politique palestinien, l’urgence d’un avenir pour les territoires a rapidement séché les larmes. Il est impératif de trouver un successeur au Rais. Une élection présidentielle est prévue dans 58 jours.

Il est déjà des candidatures qui font grincer des dents. Celle du chef en Cisjordanie du Fatah, Marwan Barghouti. Du côté israélien du moins. A l’inverse, comme l’a souligné le Premier ministre palestinien, Ahmed Qorei, “rien ne s’oppose à ce qu’il se porte candidat. Bien évidemment, il y aura discussion, mais tout le monde peut se proposer pour ce poste”. Trois ministres israéliens se sont prononcés contre cette candidature, qualifiant de “terroriste assassin” Marwan Barghouti. Le ministre sans portefeuille Tzahi Hanegbi a été sans ambiguité : “Barghouti est un assassin. Il a été condamné à cinq peines de prison, il ne pourra donc se présenter à cette élection. Il purgera au moins 100 ans de prison s’il obtient des réductions de peine”. Considéré comme l’un des principaux inspirateurs de l’Intifada, Marwan Barghouthi a été condamné le 6 juin par un tribunal israélien à cinq peines de prison à vie pour implication dans quatre attentats anti-israéliens.