DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Falloujah, des poches de résistance au sud et des civils en danger

Vous lisez:

Falloujah, des poches de résistance au sud et des civils en danger

Taille du texte Aa Aa

Des bombardements intenses sur Falloujah, des troupes au sol qui avancent de maison en maison à la recherche d’insurgés, la seconde semaine d’assaut sur la ville irakienne est dominée par la persistance de poches de résistance dans les quartiers sud.

Aujourd’hui Amnesty international s’inquiète de la situation des civils – quelque 50.000 personnes – qui ont choisi de rester à Falloujah. Les règles de guerre destinées à protéger civils et combattants blessés seraient violées dans de nombreux cas. Parfois, ce sont des cibles civiles qui sont utilisées pour attirer les soldats américains, une autre fois c’est un Marine filmé en train de tirer sur un rebelle blessé qui révolte Amnesty international. L’Irak tout entier résonne des combats contre des insurgés. Des affrontements à Baaqouba, cinq jours de violence à Mossoul – la ville du nord semble à nouveau sous contrôle des forces américaines et irakiennes – et près de Kirkouk, un gigantesque incendie. Cet oléoduc secondaire, situé à 60 km de Kirkouk, a été éventré par une explosion la nuit dernière, vers 3 heures du matin. Et cette fois, les pompiers ne sont pas intervenus, parce qu’ils étaient menacés par des rebelles.