DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Angleterre : les fumeurs ont la vie dure

Vous lisez:

Angleterre : les fumeurs ont la vie dure

Taille du texte Aa Aa

Fumer dans les lieux publics d’Angleterre, un plaisir qui a ses heures comptées. Les Anglais mangent trop, boivent trop, fument trop… Londres veut reprendre en main leur équilibre sanitaire et annonce tout un paquet de réformes. Dont l’interdiction de fumer dans les lieux publics d’ici 2008 : “ Il y a trente ans, près de la moitié de la population adulte de ce pays fumait, 46 %, aujourd’hui, c’est 26 %. Nous allons réduire encore de deux millions de personnes ce chiffre dans les cinq prochaines années.”

On ne pourra plus fumer que chez soi, dans la rue, et dans 10 % des pubs ne servant qu‘à boire. Après les précédents écossais et irlandais, soutenus par 58 % de la population, la mesure est jugée trop floue par les associations militantes : “ Je crois que c’est une occasion manquée. Regardez ce qui c’est passé en Irlande, c’est un exemple vraiment extraordinaire, personne n’aurait imaginé que l’interdiction de fumer marcherait en Irlande et serait populaire, et cela a fonctionné, c’est populaire. Mais là, le point important, c’est que c‘était très clair, chacun savait à quoi s’en tenir dès le départ.” Inévitablement, en excluant les pubs qui ne servent pas à manger, la mesure risque de provoquer la confusion et la concurrence entre établissements, sans compter les risques accrus d’abus d’alcool. Ce député conservateur soulève d’autres problèmes: “les structures de l’interdiction proposée par le gouvernement pourraient conduire les fumeurs à prendre des boissons et à fumer chez eux, le résultat, c’est que les fumeurs passifs, la famille, les enfants seront plus exposés.” Sauf rejet de la loi par le Parlement, les sujets de sa Majesté devront s’y faire… Et préparer leur cagnotte : il leur en coûtera 3750 euros d’amende en cas d’infraction.