DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

EADS/Thalès :les rumeurs de fusion pèsent sur l'entente franco-allemande

Vous lisez:

EADS/Thalès :les rumeurs de fusion pèsent sur l'entente franco-allemande

Taille du texte Aa Aa

L’entente franco-allemande est menacée par les rumeurs de fusion entre EADS et Thalès. A Berlin Nicolas Sarkosy et Wolfgang Clement ont abordé la question. Si la France affiche clairement vouloir le rapprochement des deux entreprises de Défense, l’Allemagne reste plus réservée ; Wolfgang Clement ministre allemand de l‘économie : “Nous sommes tous d’accord qu’il faut garder un équilibre des conditions de compétitions concernant la politique fiscale et les subventions.“En clair, l’Allemagne refuse de voir modifier à son désavantage l‘équilibre des forces au sein d’EADS.

Concrètement l’Etat français détient 31,3% de Thalès. Quant à EADS, l’Allemagne et la France y ont pour l’instant une influence égale, avec des parts équivalentes d’environ 30% pour Daimler-Chrysler d’une part, et pour l’Etat français et le groupe Lagardère d’autre part à partir de la holding SOGEADE.A court terme difficile de penser que l’Allemagne et Daimler-Chrysler donneront leur accord. La structure actionnariale et l’organisation de la direction d’EADS avaient été conçues pour garantir un traitement égal à Berlin et à Paris. EADS est la maison mère d’Airbus, Thalès un groupe électronique de défense : leur fusion donnerait naissance à un groupe qui pèserait 40 milliards d’euros de chiffre d’affaires, un poids comparable à celui de Boeing selon les prévision françaises. Autre soucis, Thales est un groupe totalement franco-britannique et un rapprochement pourrait poser des problèmes diplomatiques avec la Grande Bretagne.