DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Irak : l'assassinat de Margaret Hassan est très probable

Vous lisez:

Irak : l'assassinat de Margaret Hassan est très probable

Taille du texte Aa Aa

Margaret Hassan qui a dédié sa vie aux déshérités en Irak n’a montré à son tour qu’un visage de souffrance dans les trois vidéos diffusées depuis un mois par ses ravisseurs. Finalement, cette femme anglo-irakienne, responsable de l’organisation humanitaire CARE en Irak, a vraisemblablement été assassinée par ses tortionnaires.

Son mari, un économiste irakien, lance un appel aux ravisseurs afin qu’ils la lui remettent morte ou vive : “Dites-moi ce que vous avez fait d’elle, a supplié Tahsine Ali Hassan. J’ai besoin d’elle. Si elle est morte, je veux savoir ou elle est afin de pouvoir l’enterrer en paix”. La télévision du Qatar Al-Jazira a reçu une vidéo qui montre un homme armé qui tire dans la tête d’une femme qui a les yeux bandés. Des experts britanniques ont examiné cette vidéo qui paraît confirmer l’assassinat de Margaret Hassan. Rien n’a donc pu stopper la détermination des preneurs d’otages, ni les manifestations des patients des hôpitaux irakiens auxquels CARE apportait de l’aide, ni l’appel désespéré des soeurs de Margaret Hassan depuis l’Irlande. Margaret a été élevée en Grande-Bretagne mais est née à Dublin. Sa famille avait fait valoir son attachement à l’Irak, sa patrie d’adoption ou elle a vécu pendant 32 ans. “Nous sommes tous horrifiés, a déclaré le ministre irlandais des Affaires étrangères. La famille devait surmonter l’angoisse avec des hauts et des bas depuis plusieurs semaines…” Dans un communiqué, la famille de Margaret Hassan écrit “qu’elle doit maintenant accepter qu’elle soit probablement morte et qu’enfin, ses souffrances aient pris fin”. Dans la ville de Kenmare en Irlande, ou vivent plusieurs membres de cette famille, plus de personnes que d’habitude ont assisté à la messe mardi soir, recueillies dans une même prière.