DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Commission confirmée par les Etats-membres

Vous lisez:

La Commission confirmée par les Etats-membres

Taille du texte Aa Aa

Il ne manquait plus à la Commission qu’un seul feu vert officiel, celui des Etats-membres. C’est désormais chose faite. Les ministres de la Justice et des Affaires intérieures ont profité de leur réunion pour confirmer la nomination de l‘équipe Barroso. Comme prévu, elle se mettra au travail dès lundi.

Hier, le Parlement européen a voté à une large majorité l’investiture de la nouvelle Commission. Une investiture accordée avec trois semaines de retard, crise institutionnelle oblige. Face à la fronde des eurodéputés, José Manuel Barroso avait dû remanier son équipe. Le commissaire hongrois Laszlo Kovacs a changé de portefeuille, quant aux représentants italien et letton de l‘équipe Barroso un, ils ont été purement et simplement été remplacés. Mais d’autres restent dans le collimateur des nombreux eurodéputés. A commencer par la Néerlandaise Neelie Kroes. En charge de la Concurrence, elle est critiquée pour ses liens passés avec le monde des affaires. José Manuel Barroso s’est engagé à la dessaisir des dossiers pour lesquels il y aurait le moindre risque de conflit d’intérêt. Dès lundi, elle pourrait en déléguer deux ou trois. Francis Wurtz, de la Gauche Unitaire Européenne: “Elle était dans une vingtaine de conseils d’administration. Elle est immergée dans les milieux d’affaires, c’est une machine à fabriquer des conflits d’intérêt.” Neelie Kroes a quitté toutes ces entreprises avant sa nomination à Bruxelles et promis de ne plus y siéger, même après son mandat européen. Pour autant, une bonne partie du Parlement entend la mettre sous étroite surveillance.