DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Commission européenne : Barroso soutien Barrot du bout des lèvres

Vous lisez:

Commission européenne : Barroso soutien Barrot du bout des lèvres

Taille du texte Aa Aa

Un soutien, mais seulement du bout des lèvres. Le président de la Commission José Manuel Barroso a maintenu sa confiance au Français Jacques Barrot, ce lundi, alors que la polémique sur le passé judiciaire du commissaire aux Transports menace de se muer en une nouvelle crise.

Rappel des faits : jeudi dernier, avant que les eurodéputés n’accordent leur confiance à la nouvelle Commission, le Britannique Nigel Farage, du parti eurosceptique UKIP, fait état d’une condamnation de Jacques Barrot, il y a quatre ans, dans une affaire de financement occulte. Une condamnation qui avait été immédiatement amnistiée. Mais l’information tombe comme un nouveau pavé dans la mare, d’autant que José Manuel Barroso lui-même n‘était pas au courant. Ce qui explique son soutien mesuré à Jacques Barrot et son refus d’assumer la responsabilité de cette polémique. Explications de sa porte-parole Françoise Le Bail : “Je crois qu’il faut se rappeler que Monsieur Barrot est commissaire depuis le 1er avril de cette année, et qu’il a donc exercé ses fonctions depuis lors sans que la question n’ait été soulevée, premièrement, et deuxièmement, au regard du droit français lorsqu’une condamnation est amnistiée, cette condamnation n’existe plus.” Peu importe, les eurodéputés libéraux parlent de mensonge par omission et réclament la démission ou au moins la suspension de Jacques Barrot. Celui-ci a adressé au président du Parlement Josep Borrell une lettre dans laquelle il se justifie et se met à la disposition du Parlement européen.