DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Prélude de la conférence internationale sur l'Irak

Vous lisez:

Prélude de la conférence internationale sur l'Irak

Taille du texte Aa Aa

Les pays voisins de l’Irak “ont essuyé les plâtres” avant la conférence internationale qui s’ouvre mardi à Charm el-Cheikh, en Egypte. Les ministres des Affaires étrangères de la Syrie, de l’Iran, de la Turquie, de la Jordanie, de l’Arabie Saoudite et du Koweït, plus du pays hôte, ont commencé à évaluer la situation en Irak. Le ministre irakien a indiqué qu’il attendait “plus de coopération de ses voisins, notamment en matière de renseignements et de contrôle des frontières”, afin on le sait de prévenir toute infiltration de terroristes.

La conférence sera élargie mardi dans la station balnéaire de la mer Rouge à tous les autres participants, dont les membres du G8, la Chine, l’ONU et l’Union européenne. Principale question à l’ordre du jour : les élections. Le gouvernement irakien a fixé d’ores et déjà au 30 janvier prochain la date de ce scrutin, prenant ainsi à contre-pied certains participants qui estiment que la situation n’est pas encore mûre pour cela. Les Nations unies seraient notamment réticentes à exposer leurs fonctionnaires dans un pays encore peu sûr.