DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'opposition ukrainienne reste mobilisée

Vous lisez:

L'opposition ukrainienne reste mobilisée

Taille du texte Aa Aa

Des dizaines de milliers de partisans de Viktor Iouchtchenko, rassemblés à Kiev, continuent de contester les résultats des élections présidentielles. Une rose à la main, le leader de l’opposition, ancien Premier ministre réformateur résolument tourné vers l’Occident, veut envoyer un message clair au gouvernement.

Iouchtchenko compte bien prendre exemple sur la Géorgie dont l’actuel Président a renversé le pouvoir, l’an passé, grâce aux protestations populaires. Place de l’Indépendance, quelques drapeaux géorgiens flottent même au milieu d’une marée de fagnons oranges, couleur de l’opposition. Des manifestants qui ont bravé le froid. Ils sont restés là toute la nuit. La député Ioulia Timochenko, membre de l’opposition, a ensuite demandé aux partisans de Iouchtchenko de lancer une immense grève générale. Puis elle a appelé les manifestants a se rendre aujourd’hui devant le parlement pour l’inciter à ne pas valider ces élections. Dimanche soir, les sondages à la sortie des urnes donnait Viktor Iouchtchenko gagnant, avec une marge assez confortable. Mais hier la commission électorale centrale a brisé l’espoir de cette foule en donnant son adversaire, le Premier ministre pro-russe Viktor Ianoukovitch, vainqueur. Dans le camp du vainqueur, la fête est un peu gâchée par les tensions qui règnent dans toute l’Ukraine. Victor Ianoukovitch, successeur du Président Leonid Kouchma, a officiellement obtenu plus de 49% des suffrages et compte bien se mettre au travail le plus rapidement possible. Lors d’une allocution télévisée, il a appelé son rival à se mettre à la table des négociations pour discuter de l’avenir du pays. Il a également lancé un appel au calme, à la paix et à l’unité. S’adressant aux électeurs de Iouchtchenko, il a promis que leur vision de l’avenir serait prise en compte. A l’Est du Pays, majoritairement russophone, et notamment à Donetesk, des partisans de Ianoukovitch se sont mobilisé pour soutenir le vainqueur officiel de ce scrutin controversé.