DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Ukraine serait au bord d'un "conflit civil"

Vous lisez:

L'Ukraine serait au bord d'un "conflit civil"

Taille du texte Aa Aa

C’est ce qu’a déclaré Viktor Iouchtchenko, candidat de l’opposition à l‘élection présidentielle ukrainienne devant les 191 députés présents au Parlement. Ce mardi après-midi, les députés de l’opposition l’ont proclamé président de l’Ukraine mais sans toutefois pouvoir voter une résolution, faute d‘être assez nombreux. La majorité des députés avaient en effet boycotté la séance extraordinaire. Iouchtchenko a appelé les nations du monde à le soutenir face à la menace d’un conflit civil. Il a aussi appelé les forces de l’ordre à ne pas agir contre les manifestants rassemblés à Kiev.

Viktor Iouchtchenko a prêté serment sur la Constitution, mais le président du Parlement a refusé cette investiture, déclarant qu’“il ne fallait pas provoquer le peuple”. Le Parlement a donc mis fin à sa séance sans avoir réglé quoique ce soit. Seul le président Leonid Koutchma est de toute façon en mesure de pouvoir annuler le scrutin, et, pour l’instant, il n’en est pas question. Face à Washington, à l’OSCE et à l’Union européenne, il soutient que le pouvoir ne s’est pas rendu complice des éventuelles fraudes constatées par les observateurs étrangers.