DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La communauté internationale au chevet de l'Irak

Vous lisez:

La communauté internationale au chevet de l'Irak

Taille du texte Aa Aa

La Conférence internationale sur l’Irak est entrée dans le vif du sujet. Elle a le mérite de rassembler à Charm el-Cheikh, en Egypte, un large éventail de hauts responsables des pays qui étaient favorables ou au contraire hostiles à la guerre en Irak, soit une vingtaine de ministres des Affaires étrangères, des représentants de l’ONU, de l’Union européenne, du G8 et de la Ligue arabe. Le secrétaire général de l’ONU a d’emblée affirmé qu’une “réconciliation nationale en Irak était nécessaire” avant les élections fixées au 30 janvier prochain. Le plus grand obstacle à la transition, selon Kofi Annan, reste l’insécurité qui règne toujours dans le pays.

Une déclaration finale en 14 points devrait être adoptée mardi en fin de journée : elle appelle à une plus grande implication des Nations unies pour soutenir le processus politique en Irak et indique que le mandat des forces des Etats-Unis et de leurs alliés ne pourra pas être prolongé indéfiniment.