DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Une première épine dans le pied de Nelly Kroes

Vous lisez:

Une première épine dans le pied de Nelly Kroes

Taille du texte Aa Aa

A peine entrée en fonction, lundi, la commissaire à la Concurrence a déjà dû tenir une de ses promesses : se retirer d’un dossier en cas de conflit d’intérêt.

Ce premier dossier, une fusion, implique le transporteur maritime néerlandais P&O Nedlloyd. Or, Nelly Kroes siégeait au conseil de surveillance de cette entreprise avant de rejoindre l‘éxécutif européen. La commissaire néerlandaise doit donc se retirer. Comme promi aux eurodéputés, le président de la Commission José Manuel Barroso traitera l’affaire lui-même ou la confiera à un autre commissaire. La nomination de Nelly Kroes avait suscité de nombreuses réserves de la part des eurodéputés à la gauche du Parlement. Malgré cela, au moment de remanier son équipe suite à l’affaire Buttiglione, José Manuel Barroso avait choisi de maintenir Nelly Kroes à la Concurrence.