DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

48% des palestiniens sous le seuil de pauvreté selon la Banque mondiale

Vous lisez:

48% des palestiniens sous le seuil de pauvreté selon la Banque mondiale

Taille du texte Aa Aa

L‘économie palestinienne continue d‘évoluer dans un profond marasme, quatre années après le déclenchement de l’Intifada en septembre 2000 : c’est ce qu’indique un rapport de la banque Mondiale.L‘économie palestinienne aussi bien en Cisjordanie que dans la bande de Gaza est en récession par rapport à la période d’avant l’Intifada.“Il n’y a pas de travail, pas de revenu, affirme ce résident du camp de Shaati dans la bande de Gaza. La situation est difficile et chacun de nous la connait”.L‘étude de la banque mondiale explique que le niveau de vie des palestiniens a chuté d’une façon catastrophique malgré la reprise éphémère de 2003 puisque 48% d’entre eux vivent en dessous du seuil de pauvreté, selon ce rapport. Le chômage a plus que doublé et le produit intérieur brut diminué d’un tiers en 5 ans. Toujours selon le rapport de la banque mondiale : 600.000 palestiniens vivent avec moins de 1 euro et 20 centimes par jour.“La réduction des revenus de la population, affirme l‘économiste John Wetter, l’augmentation du chômage et l’augmentation de la pauvreté tout celà est du à la récession qui elle-même résulte essentiellement des fermetures de frontières et des couvre-feu imposés dans les territoires palestiniens”. Pour raviver l‘économie palestinienne, le document de la Banque mondiale insiste sur la nécessité d’ouvrir les frontières et appelle aussi l’Autorité palestinienne à réactiver le programme des réformes et à maintenir la discipline fiscale pour créer un environnement propice à l’investissement.