DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Kiev : l'opposition ukrainienne reste mobilisée

Vous lisez:

Kiev : l'opposition ukrainienne reste mobilisée

Taille du texte Aa Aa

Des dizaines de milliers de manifestants continuaient hier soir à braver le froid et la neige pour obtenir gain de cause. Rassemblés près de la présidence ukrainienne, à Kiev, certains opposants brandissaient des oeillets, symbole de la révolte portugaise de 1974. Lundi, d’autres avaient arboré des roses, symbole de la révolution géorgienne de 2003. Le message est résolument pacifiste, les messagers plus déterminés que jamais.

Ils entendent faire pression sur le gouvernement et réclament l’annulation des présidentielles de dimanche. Un scrutin frauduleux, selon eux, qui a donné perdant leur leader, Viktor Iouchtchenko. Pourtant deux des trois sondages, effectués à la sortie des urnes, avaient donné le candidat de l’opposition, un réformateur tourné vers l’ouest, vainqueur avec près de trois points d’avance. Cette mobilisation, inébranlable depuis près de 48 heures, semble enfin payer. La numéro deux de l’opposition, Ioulia Timochenko, a annoncé hier soir que Viktor Iouchtchenko doit s’entretenir aujourd’hui avec son adversaire, le Premier ministre Viktor Ianoukovitch, officiel vainqueur des présidentielles. Le président sortant, Léonid Koutchma, devrait jouer les arbitres. Un arbitre qui risque d‘être partial, Ianoukovitch est son dauphin. Quoi qu’il en soit c’est à l’intérieur du palais présidentiel, devant lequel des milliers d’opposants sont venus manifester, que ces discussions devraient avoir lieu. Car il s’agit maintenant d‘éviter une scission entre l’Ouest du pays, favorable à l’opposition, et l’Est, dont les russophones sont favorables à l’actuel gouvernement pro-kremlin. La révolution orange est peut-être en marche. Kiev, qui était jusqu’alors survoltée, s’est un peu calmée ce matin. Un calme relatif car pour l’instant personne ne peut dire comment la situation va évoluer…