DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le candidat au pouvoir rejette l'idée du dialogue


monde

Le candidat au pouvoir rejette l'idée du dialogue

Le candidat du pouvoir à la présidentielle ne semblait plus ce mercredi voir la nécessité d’un dialogue avec l’opposition. Viktor Ianoukovitch a même commenté avec dédain les manifestations. “Il n’existe aucune raison pour que les gens envahissent les rues, a-t-il déclaré lors d’une réunion gouvernementale. Il n’y a rien d’extraordinaire en cours. Nous devons continuer à remplir nos tâches constitutionnelles et poursuivre les activités de l’Etat.” Le président sortant Léonid Koutchma avait pourtant mardi appelé de ses voeux des négociations, évoquant le risque d’une partition de l’Ukraine. Il existe bel et bien à voir cette carte électorale établie selon les résultats du scrutin présidentiel fournis pour le moment par le pouvoir. La fronde des régions de l’Ouest dominées par l’opposition accentue ce risque puisque six villes ont depuis lundi refusé de reconnaître la victoire de Ianoukovitch.

En plus, le chef de l’opposition Viktor Iouchtchenko a poussé la provocation jusqu‘à se faire proclamer président de l’Ukraine mardi au sein du parlement, occupé par ses troupes. Le président du parlement a toutefois refusé cette investiture. Plus de 150 diplomates ukrainiens ont également reconnu la victoire de Iouchtchenko dans un communiqué.
Plus d'infos:

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Abbas suit la voie tracée par Arafat