DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Iter : ultime proposition de l'Ue au Japon

Vous lisez:

Iter : ultime proposition de l'Ue au Japon

Taille du texte Aa Aa

De l’argent et un partenariat privilégié. Voilà la compensation que l’Union européenne proposera au Japon ce vendredi en échange de son ralliement au projet de construction du premier réacteur de fusion thermonucléaire (Iter) sur le site français de Cadarache.

Jusqu’ici, Tokyo refuse de désarmer et réaffirme son intention d’accueillir le projet Iter sur le site de Rokkasho-mura. Une obstination minimisée par certains diplomates qui voient là une tactique diplomatique dans le but d’obtenir plus de compensations. D’autant que les Etats-Unis et la Corée du sud, qui soutenaient activement la candidature japonaise, auraient depuis peu adopté une position plus neutre. Reste que la proposition européenne de ce vendredi sera vraisemblablement la dernière. Si un accord avec le Japon n‘était pas trouvé rapidement, les 25 comptent faire cavalier seul. Ils sont soutenus par la Russie et la Chine.