DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ukraine : le futur entre les mains de la Cour suprême

Vous lisez:

Ukraine : le futur entre les mains de la Cour suprême

Taille du texte Aa Aa

L’avenir immédiat de l’Ukraine est suspendu à la décision de la Cour suprême. La plus haute instance judiciaire devait se prononcer lundi matin sur la validité du second tour de l‘élection présidentielle, qui s’est tenu le 21 novembre dernier, mais selon des responsables de la Cour, l’examen des réclamations déposées par l’opposition pourrait prendre plusieurs jours. Pas moins de 11.000 irrégularités ont en effet été relevées par les opposants durant le scrutin dont le Premier ministre sortant Viktor Ianoukovitch avait été officiellement désigné vainqueur en début de semaine dernière. Samedi, le Parlement ukrainien a finalement invalidé le second tour de l‘élection controversée et la Cour suprême pourrait exiger un nouveau scrutin.

Le siège de la Cour suprême est désormais encerclé par une foule disparate, dans laquelle se mêlent partisans du chef de l’opposition Viktor Iouchtchenko et militants du candidat du pouvoir Viktor Ianoukovitch. Les forces de sécurité veillent mais l’ambiance est de plus en plus électrique. Chaque camp a ses drapeaux, oranges pour l’opposition, bleus pour le pouvoir, et crie ses slogans au nez de l’adversaire. Dimanche soir, les manifestants de ce qu’on appelle désormais la “révolution orange” ont lancé un ultimatum au président sortant Léonid Koutchma pour qu’il limoge son Premier ministre : ce dernier a participé dimanche à un congrès des régions de l’est et du sud de l’Ukraine, des régions russophones qui ont menacé de prendre leur autonomie. Les autorités régionales de Donetsk, le bastion de Viktor Ianoukovitch, ont justement annoncé lundi matin qu’elles organiseraient un référendum pour l’obtention d’une autonomie dès dimanche prochain. Cette crise est sans précédent depuis l’indépendance du pays décrétée en 1991. Elle met face à face deux Ukraine : celle de l’Est, orthodoxe et tournée vers la Russie, et celle de l’ouest, gréco-catholique et regardant vers l’Europe occidentale.