DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Bosnie: l'Eufor prend la relève dans l'indifférence bosniaque

Vous lisez:

Bosnie: l'Eufor prend la relève dans l'indifférence bosniaque

Taille du texte Aa Aa

Spots télé, affiches, l’Europe n’aura pas ménagé ses efforts pour informer les Bosniaques sur la relève qui a lieu aujourd’hui. L’OTAN passe le relais à l’Union européenne et la Sfor devient l’Eufor. Une relève qui laisse pourtant indifférente la majorité de la population. Une force étrangère reste une force étrangère et les problèmes de survie quotidienne restent identiques, même si certains, à commencer par les Serbes de Bosnie, ne sont pas mécontents de voir le contingent américain réduit au minimum. L’Otan maintiendra en effet une petite présence sur place. Objectif principal: traquer Radovan Karadzic et Ratko Mladic.

Divisée en deux entités depuis les accords de Dayton en 1995, la Bosnie doit encore se reconstruire économiquement et socialement. Les Européens tablent eux sur une mission de trois ans, voire plus. C’est en tout cas la plus importante des missions de paix qui leur ait été confiée. Même si les moyens utilisés en Bosnie seront pour l’essentiel ceux de l’Otan, ce sera un test pour la crédibilité d’une Europe de la défense encore embryonnaire.