DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Journée mondiale de lutte contre le sida : le drame chinois

Vous lisez:

Journée mondiale de lutte contre le sida : le drame chinois

Taille du texte Aa Aa

Alors que c’est aujourd’hui la journée mondiale du Sida, la Chine est plus que jamais confrontée à l‘épidémie. D’après les chiffres officiels, probablement sous-estimés, quelque 840 000 Chinois seraient infectés par le virus. Les associations ont beau aller à la rencontre des malades, la situation est dramatique. Les traitements médicaux sont insuffisants, en particulier dans les campagnes, et les malades subissent toutes sortes de discriminations. Un exemple : cette femme séropositive a été déshéritée par son mari.

“Mes parents, eux, me traitent bien, mais quand je retourne dans la famille de mon mari, je deviens un monstre. Un monstre peut se cacher, mais moi je n’ai aucun endroit où me réfugier. Même si le sida ne peut pas se voir ni se toucher, il apporte le désastre”, explique-t-elle. A Kunming dans le sud-ouest du pays, une radio recueille les témoignages des malades. Des volontaires de la Croix-Rouge dispensent des conseils à une population encore très mal informée, après plusieurs années de silence du pouvoir communiste. Dans le centre de la Chine, une scène a illustré récemment la situation sur place. Deux garçons ont rendu un dernier hommage à leur mère. Celle-ci venait de se suicider après avoir appris qu’elle était séropositive.