DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Quelles données téléphoniques garder pour mieux lutter contre le terrorisme?

Vous lisez:

Quelles données téléphoniques garder pour mieux lutter contre le terrorisme?

Taille du texte Aa Aa

Tous les Etats-membres sont d’accord pour renforcer et harmoniser la rétention des données, qu’il s’agisse de téléphone fixe ou mobile, de SMS ou même de e-mails. La question est donc de savoir quelles informations exiger des opérateurs. Un groupe de travail s’en chargera. Ainsi en a décidé le Conseil des ministres. Le premier de l’Italien Franco Frattini en tant que commissaire à la Justice. D’emblée, il a été prié de se prononcer sur les retards italiens concernant le mandat d’arrêt européen.

“Le ministre italien de la Justice a dit récemment qu’il était d’accord sur le fait qu’il faudra pousser afin d’approuver rapidement la loi, et donc la commission continuera à stimuler, à exercer son mandat s’il y a d’autres retards, et j’espère qu’il n’y en aura pas d’autres.” Autre aspect de la lutte anti-terroriste évoqué par les ministres de la Justice et de l’Intérieur, un échange accéléré des casiers judiciaires. Actuellement, les Etats-membres ne sont obligés de transmettre les condamnations à leurs partenaires qu’une fois par an.