DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un accord mais pas de véritable avancée en Ukraine

Vous lisez:

Un accord mais pas de véritable avancée en Ukraine

Taille du texte Aa Aa

Une accolade sous pression internationale. Pour la première fois depuis le début de la crise ukrainienne, les deux candidats de la présidentielle contestée se sont serrés la main mercredi. En présence de Léonid Koutchma, du chef de la diplomatie européenne et des présidents polonais et lituaniens, Iouchtchenko et Ianoukovitch ont accepté le principe de nouvelles négociations. Celles-ci devraient reprendre dans les prochains jours, dès que la Cour suprême aura rendu sa décision.

L’hypothèse d’une invalidation s’est renforcée, puisqu‘à son tour le vainqueur officiel a demandé aux juges d’annuler l‘élection, en dénonçant des falsifications dans les régions pro-Iouchtchenko de l’ouest du pays. Pour l’opposition, la journée a été marquée d’une victoire importante. Le Parlement a voté, à une très courte majorité, la destitution de Viktor Ianoukovitch. L’exécutif a cependant immédiatement refusé cette mesure, la jugeant inconstitutionnelle. De son côté Javier Solana s’est, lui, félicité de l’accord obtenu. Il a indiqué qu’une réforme de la Constitution était nécessaire et qu’il faudrait un mois pour organiser un nouveau scrutin. Dans la capitale hier, la tension est redescendue. Après avoir lever le siège des bâtiments officiels, les opposants ont fêté en musique le vote arraché aux parlementaires.