DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Hongrie : un referendum très politique

Vous lisez:

Hongrie : un referendum très politique

Taille du texte Aa Aa

Faut-il oui ou non accorder la nationalité aux cinq millions de Hongrois vivant à l‘étranger ? C’est le referendum très polémique qui était organisé dimanche en Hongrie. La question s’est transformée en véritable test politique pour le pouvoir. Elle a cristallisé l’affrontement entre le Premier ministre socialiste Ferenc Gyurcsany, partisan du “non” qui a pris ses fonctions il y a deux mois et son prédécesseur Viktor Orban, chef de file de l’opposition et partisan du “oui”. Il estime que ce projet contribuerait à tourner la page du démantèlement de l’empire austro-hongrois qui a vu le pays perdre les deux tiers de son territoire. Mais pour ses adversaires il s’agit d’un projet onéreux et rétrograde pour un pays membre de l’Union européenne.

Cette consultation pèse surtout sur les relations du pays avec ses voisins. Accorder la double nationalité pourrait provoquer un afflux massif d’immigrés. La Roumanie, qui compte près de deux millions de Hongrois de souche, a qualifié ce projet de “folie”. Le gouvernement hongrois estime qu’un tel afflux coûterait plus de 2 milliards d’euros. Si le “oui” l’emporte, 800 000 personnes pourraient devenir de nouveaux demandeurs d’emploi.