DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

"Signal positif" lancé par l'Europe et bien reçu par la Chine au sommet de La Haye

Vous lisez:

"Signal positif" lancé par l'Europe et bien reçu par la Chine au sommet de La Haye

Taille du texte Aa Aa

Ce signal, c’est la promesse européenne d‘étudier les conditions d’une éventuelle levée de l’embargo sur les armes, qui pèse sur la Chine depuis les événements de Tienanmen en 1989. Les membres de l’Union ne sont pas unanimes;Les Pays-Bas ou la Grande-Bretagne posent en préalable la mise en route d’un code de bonne conduite en matière de respect des droits de l’homme.

Le Premier ministre chinois s’accommode du signal qu’il associe néanmoins à une époque révolue : “L’embargo est le résultat de la guerre froide et ne reflète ni la situation actuelle ne le partenariat entre la Chine et l’Union européenne.” Les échanges commerciaux sont en effet nombreux. La levée aura peut-être lieu l’an prochain, sous la présidence luxembourgeoise au premier semestre ou britannique au second, mais rien n’est encore sûr. Le Premier ministre néerlandais, président en exercice de l’Union : “Nous avons donné un signal positif, nous pensons à cette levée, nous prenons en considération tous les éléments significatifs, et par exemple le code de conduite sur les exportations d’armes qui sont liés, chacun le sait, à d’autres problèmes. Nous avons donné un signal positif pour la levée, on y travaille mais c’est seulement une possibilité, rien n’est garanti.” A l’ordre du jour du sommet figurait aussi le problème des quotas de l’Union concernant le textile chinois. Des quotas qui vont disparaître d’ici la fin de l’année. Le déficit commercial de l’Union vis-à-vis de la chine s’est situé en 2003 à 64,2 milliards d’euros.