DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Berlusconi, coupable ou innocent ? La fin du suspense

Vous lisez:

Berlusconi, coupable ou innocent ? La fin du suspense

Taille du texte Aa Aa

Silvio Berlusconi présente un visage confiant, à quelques heures du verdict dans l’affaire de corruption qui poursuit le Président du Conseil italien et agite la vie politique depuis presque 5 ans. Un feuilleton dont le jugement est donc attendu à priori dans la journée. Trois issues à ce procès-fleuve sont possibles pour le chef du gouvernement : la première, une condamnation il risque 8 ans de prison, la peine maximale, réclamée par le procureur, et interdiction à vie d’exercer une charge publique, la deuxième, la relaxe, si l’accusation n’est pas démontrée, ou si il n‘était pas au courant de la corruption, ou la troisième, la prescription, si les faits sont jugés trop anciens.

Le chef du gouvernement italien estime qu’il ne mérite en rien une condamnation, mais au contraire une médaille, pour avoir “sauvé” la SME au milieu des années 80. A l‘époque, le groupe Fininvest, appartenant à Berlusconi, avait empêché la vente de cette entreprise au groupe Buitoni. Fininvest aurait usé de corruption généralisée pour obtenir des décisions de justice en sa faveur. Un avocat et un magistrat ont d’ailleurs déjà été condamnés à la prison dans cette affaire. Silvio Berlusconi a prévenu, lui, qu’il ne démissionnerait pas en cas de condamnation en première instance et qu’il épuiserait tous les recours pour prouver son innocence.