DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Berlusconi se dit confiant à quelques heures du verdict du Parquet de Milan

Vous lisez:

Berlusconi se dit confiant à quelques heures du verdict du Parquet de Milan

Taille du texte Aa Aa

Accusé de corruption de magistrats dans les années 80, lorsqu’il était homme d’affaires, le Président du Conseil italien devrait être fixé sur son sort aujourd’hui. A l’issue d’un procès auquel il n’aura jamais assisté. Silvio Berlusconi, qui participait hier à la présentation d’un livre à Rome, nous explique pourquoi en parlant de lui à la troisième personne :

“Le Président du Conseil travaille aux intérêts du pays. Il n’a pas eu le temps de s’intéresser, ne serait-ce qu’une minute, à son procès. Je me sens coupable de ne pas m‘être intéressé à un procès qui me concerne. J’attends avec une sérénité absolue. Je mérite une médaille dans ce procès. Je ne pense pas qu’on puisse arriver à une condamnation.” Dès lors, trois scénarios sont possibles pour Silvio Berlusconi : le Cavaliere pourrait finir en prison. Le procureur a requis contre lui huit ans ferme, la peine maximale, s’il est reconnu coupable. Il peut également être relaxé. Enfin, dernière option, il est possible que le Tribunal de Milan invoquent la prescription des faits. Quand au principal intéressé il a d’ores et déjà prévenu qu’il ne démissionnerait pas en cas de condamnation. Le chef du gouvernement épuiserait, le cas échéant, tout les recours juridiques à sa disposition.