DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Italie : le président refuse de promulguer la réforme de la magistrature

Vous lisez:

Italie : le président refuse de promulguer la réforme de la magistrature

Taille du texte Aa Aa

La réforme de la magistrature italienne défendue et votée par la majorité de Silvio Berlusconi mal en point. Carlo Azeglio Ciampi, le chef de l’Etat, a refusé de signer la loi. Elle ne peut entrer en vigueur sans le paraphe du chef de l’Etat. Elle devra donc repasser par la case parlement, à l’issue d’une nouvelle mouture. Usant de son droit, le président de la république a demandé aux deux chambres du parlement une nouvelle délibération. Procédure déjà utilisée l’an dernier. Il avait alors infligé un camouflet au gouvernement Berlusconi en refusant de promulguer la réforme du paysage audiovisuel.

La réforme repoussée ce jeudi était très décriée par les magistrats italiens. Elle les obligeait à choisir entre la carrière de procureur et celle de juge. Ils la vivaient comme une atteinte à l’indépendance et au bon fonctionnement de l’institution. Trois mouvements de grève, dont deux au cours de ces douze derniers mois, ont d’ailleurs paralysée l’institution judiciaire italienne.